top of page
Rechercher
  • solennchojnicki

FORMATION DE GASQUET YOGA PÉRINATAL

J'ai eu la chance ce weekend d'avoir pu participer à la formation De Gasquet Yoga Périnatal (pour les professionnel de santé) donné par le Docteur De Gasquet en personne. Je souhaitais vous partager son parcours et son concept de base :

""La fondatrice : le Dr de Gasquet, un parcours hors-du-commun ! Alors qu’elle entame une carrière dans les Telecoms, elle découvre le yoga à 24 ans et [est tout de suite séduite]. Elle décide de se former pour devenir professeur de yoga auprès de l’ Ecole Française De Yoga (rue Aubriaut) A 27 ans elle attend son premier enfant et ressent, lors de son accouchement, la poussée reflexe qui fait naitre son bébé sans avoir à faire d’efforts expulsifs . Le « hasard » a fait que les sages- femmes étaient ce jour là débordées et qu’il n’y a pas eu de direction du travail ni de l’expulsion.

A 32 ans, elle publie son premier article sur la poussée, à partir de son vécu de professeur de yoga et de ses deux premiers accouchements. Le deuxième bébé était en siège et a failli tomber de la table d’accouchement pendant que la sage femme prévenait l’obstétricien. Nous sommes en 1978 quand une obstétricienne lui demande alors de travailler sur le yoga et la douleur de l’accouchement, avec l’équipe de sages- femmes de Port Royal à Paris. Elle commence à donner des cours de yoga à des futures mamans, et trouve empiriquement avec elles des réponses que le yoga peut apporter aux problèmes mécaniques de la grossesse. C’est le premier yoga prénatal !

Lors de sa troisième grossesse elle rencontre en 1980 Jacques Thiebault aux assises du yoga à Avignon. Ce kinésithérapeute, professeur d’anatomie rue Aubriaut, véritable « chercheur en mouvement » analysait les principales postures du hatha yoga en se posant la question : pourquoi fait-t-on ça , qu’attend- on de la posture ? Le résultat est-il obtenu ? Sinon pourquoi ? La posture ne correspond pas à la personne, les consignes sont mauvaises, ou mal comprises. Cette approche biomécanique correspondait exactement à l’application du yoga à la grossesse : un même posture pouvait être source de grand bien être pour l’une ou de tension pour l’autre, et les- effets variaient au fil des mois. Jacques et Bernadette collaborent alors pour proposer un yoga sans dégâts, et elle l’adapte spécialement à la femme enceinte En 1982, elle a 36 ans et est invitée à donner à Zinal, dans le cadre des rencontre internationales duyoga, une pratique spécifique à la maternité, une première dans le domaine.

Passionnée par le sujet elle a l’adhésion des mères mais les positions et respirations appliquées dans les maternités sont totalement à l’opposé : mauvaises bascules du bassin, position demi- assise pour le travail, position gynécologique pour la poussée, respiration thoracique, poussée « bloquée ». [ce. qu’elle propose, ce sont d’autres positions d’accouchement ( sur le côté, à quatre pattes, ensuspension) ou du moins des adaptations de la position gynécologique, qui modifient les dimensions du bassin et détendent le périnée. Elle insiste pour attendre le réflexe expulsif ou pousser en expirant pour éviter les descentes d’organe. Elle comprend alors que pour faire passer le message il faut être reconnue dans le monde médical et pouvoir appuyer son ressenti et sa pratique sur une base scientifique et anatomique. Elle est également convaincue que la formation passe par le ressenti : les professionnels de santé doivent passer au tapis et tester les positions pour comprendre. La formation médicale est trop théorique.

A 38 ans, alors qu’elle a 3 enfants, elle décide de faire des études de médecine et obtient son diplôme à 46 ans. Sa thèse sur l’incontinence due à l’accouchement reçoit le prix de la Fondation de France ( fondation Polivex pour la recherche sur l’incontinence) en 1994, à l’unanimité du jury de la SIFUD ( Société internationale francophone d’urodynamique). Elle est depuis la spécialiste du « périnée féminin ». C’est d’ailleurs le titre du film qu’elle a réalisé en collaboration avec Alain Bourcier en 1984. Très avant gardiste, ce film montre une femme enceinte découvrant son périnée dans différentes postures, en fonction de la respiration et selon le type de poussée. En 1994 sort son livre « Bien être et maternité » chez un petit éditeur d’abord, repris ensuite par Albin Michel. Ce livre traite, à partir du yoga et d’explications biomécaniques, le prénatal, l’accouchement et l’après bébé. Il comprend 350 photos de postures et de nombreux schémas. C’est la bible de toutes les sages- femmes sur le travail corporel. Dans les années 2000, elle développe la biomécanique- materno foetale selon les positions d’accouchement. Les maternités veulent se former rapidement à ces nouvelles pratiques (80% des maternités formées en France), ainsi que de nombreuses écoles et beaucoup de sages-femmes libérales. Sa consultation en périnéologie, aux Bluets, et ses recherches l’amènent à étudier les effets néfastes de toutes les poussées, notamment dans les domaines suivants : Le sport (abdo type crunch) Les pathologies respiratoires La poussée pour aller à la selle (problème de constipation). La vie quotidienne

Son best-seller : Abdominaux, arrêtez le massacre (2003, plus de 100 000 exemplaires vendus) la fait connaitre dans le monde du sport et de la kinésithérapie et dénonce les séries classiques de crunch et pédalages. Risques de prolapsus et d’incontinence pour les femmes ,hernies inguinales pour les hommes, problèmes de dos, hernies discales, diastasis.. C’est une révolution qui lui vaut beaucoup d’attaques à l’époque… avant d’être généralisée comme une évidence et entrainer la grande vague des gainages (planches), du travail des muscles profonds plus que des grands droits. Elle voit aujourd’hui le yoga se développer en Europe et dans le monde occidental comme une panacée magique et s’inquiète des dégâts que peut causer une pratique non adaptée, non contrôlée. Ce qu’elle dénonce et corrige dans le livre « yoga sans dégâts ». Le yoga « de Gasquet » est sécuritaire, éducatif, pour amener chacun à se connaitre et à se faire du bien. C’est un yoga du quotidien mais qui peut s’appliquer aux sportifs, aux séniors, aux problèmes de périnée, de dos..

Reconnue dans le monde entier par les professionnels de santé, elle est aussi connue du grand public par ses ouvrages très accessibles. Ayant été patiente avant d’être médecin, elle tient à garder un langage grand public; son enseignement veut rester fondé sur le ressenti et non sur la théorie. « PERINEE EXPIR » et « AUTOGRANDISSEMENT», « CONTRENUTATION SACREE » sont les maitres mots de sa technique."


Extrait du site www.degasquet.com


Lien vers YouTube expliquant le concept de base de De Gasquet : https://www.youtube.com/watch?v=BHtYWmLZb_w




258 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page